dimanche 13 janvier 2013

Sur la vis d'Archimède

La vis d'Archimède, mise au point voici près de 2500 ans, a été utilisée dès l'Antiquité pour élever l'eau à des fins de pompage, drainage et irrigation. Depuis une quinzaine d'années, parfois sous le nom de «vis hydrodymanique», elle est aussi utilisée pour produire de l'énergie dans les petites centrales micro-hydroélectriques.

Il n'existait aucune synthèse en français sur la vis d'Archimède. Hydrauxois propose de combler cette lacune par une première étude historique et technique sur ce dispositif. Vous y apprendrez que l'origine exacte de la vis d'Archimède reste un sujet controversé chez les historiens, qu'elle a suscité le questionnement des plus grands savants – Vinci, Galilée, Euler, Bernoulli, Navier... –, que l'une des premières intuitions sur son usage en mode de production d'énergie vient d'un ingénieur français des Ponts-et-Chaussées (M. Pattu), au début du XIXe siècle, et bien d'autres choses encore.

Hydrauxois a également fait un tour de la littérature hydraulique récente pour recueillir des premières données qui intéresseront les petits producteurs d'électricité : mode de fonctionnement, origines connues des pertes de charge, dimensionnement, problèmes rencontrés dans les premières vis installées en Europe, caractère ichtyophile de la vis, etc. Nous remercions chaleureusement Dirk Nuernbergk (Université Drexel, Philadelphie), Chris Rorres (Université Drexel, Philadelphie) et Aloïs Lashofer (Université des ressources naturelles et science de la vie de Vienne) pour la mise à disposition de leurs travaux.

Bonne lecture !

A télécharger : Hydrauxois (2013), La vis d'Archimède. De l'irrigation antique à l'énergie moderne, 18 p. (env. 1,9 Mo, pdf)

1 commentaire:

  1. Merci pour ce travail complet sur la vis d'Archimède :))

    RépondreSupprimer