samedi 4 juillet 2015

Aménagement des seuils de la Brenne à Montbard: la phase diagnostique est lancée

L'association Hydrauxois a participé le 2 juillet 2015 à la première réunion du Comité de pilotage des opérations de restauration écologique et paysagère de la Brenne à Montbard. Deux ouvrages en rivière sont concernés, le seuil communal de l'Hôpital (ancien moulin Dupont) et le seuil privé Poupenot.

Tout d'abord, nous tenons à féliciter le Sirtava (syndicat de rivière) et la Commune de Montbard (Laurence Porte, maire) pour leur engagement sur une gouvernance ouverte du projet. Nous sommes parfois très critiques vis-à-vis de la politique du syndicat de rivière, aussi nous n'avons aucune réserve à exprimer un louange public quand il est justifié.  La présence des associations de riverains, de différentes parties prenantes pas toujours conviées en routine sur ce type de projet (ABF, VNF), le fait que l'étude diagnostique inclut un bilan hydro-électrique et une grille multicritères de décision témoignent d'un effort manifeste pour intégrer tous les éléments d'appréciation. Nous nous en réjouissons : notre position n'a jamais été un refus systématique de l'effacement, mais une volonté de transparence, d'ouverture et d'équilibre dans la prise en compte des différents enjeux de la rivière et de ses usages. Il semble que l'aménagement de la Brenne à Montbard s'engage sur cette voie vertueuse.


Le bureau d'études choisi pour cette analyse (Artelia, antenne Dijon) a exposé sa méthode. Elle inclut notamment une étude sédimentologique et géotechnique assez poussée, compte-tenu de l'inquiétude (légitime) des riverains sur l'évolution du bâti (berges, habitations, ouvrages d'art) en cas d'arasement ou dérasement des seuils. Des simulations hydrauliques permettront d'apprécier les évolutions de l'écoulement à différentes hypothèses.

Au regard des premiers éléments d'appréciation, nous serons notamment vigilants sur la qualité de l'étude écologique et son bilan coût-bénéfice. Eric Coquille (président du Sirtava) a précisé de manière sensée que l'enjeu de l'aménagement est "d'abord environnemental". Nous sommes d'accord, et nous regrettons à ce sujet l'absence de l'Onema à la première réunion : l'Office a un rôle moteur dans le système d'information sur l'eau et les milieux aquatiques. Nous espérons donc que le bureau d'études pourra travailler sur l'ensemble des données environnementales disponibles, notamment les bio-indicateurs  (poissons IPR+, invertébrés I2M2, diatomées IBD) en association aux mesures chimiques / physico-chimiques de la Brenne montbardoise, qui permettent un contexte complet, non limité à la morphologie. Idéalement, et comme ce fut le cas à Semur-en-Auxois pour le projet d'aménagement du Foulon de la Laume, nous aimerions que des pêches électriques de contrôle permettent de comparer les peuplements piscicoles amont / remous / aval, afin d'objectiver les gains possibles des différentes hypothèses d'aménagement des seuils. Le lit majeur étant très artificialisé au niveau du seuil communal, le gain en terme de mobilité fonctionnelle de l'écoulement sera nécessairement faible au droit de cet ouvrage. Mais en sortie de la traversée urbaine, au niveau de la promenade aménagée et au-delà, il semble exister une superposition de méandres anciens que le BE analysera.

Pour la suite : la Commune de Montbard fera une réunion d'information publique le 17 septembre 2015, et le diagnostic sera complété à la fin du mois de novembre. Dans les 5 mois qui viennent, le BE Artelia souhaite recevoir tous témoignages utiles, y compris d'archives. Vous pouvez nous contacter pour une mise en relation à ce sujet, ou contacter directement le Sirtava (Vincent Govin ou Kevin Duplan). Comme à son habitude, notre association produira un rapport d'analyse complet des futurs travaux du bureau d'études.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire