samedi 3 novembre 2018

Renaissance du moulin de Penthièvre sur la Bresle

Les amis du moulin de Penthièvre nous font parvenir une information sur la très belle relance d'un ouvrage hydraulique sur la Bresle - un survivant au milieu des ruines de la destruction du patrimoine et du paysage par une vision dogmatique de la continuité écologique. Mais de plus en plus de propriétaires et riverains s'engagent aujourd'hui dans une voie positive, bien loin de cet intégrisme de la division et du conflit. Un très bel exemple à suivre partout: gérez vos moulins, restaurez-le, équipez-les!



C'est à une véritable renaissance à laquelle les habitants de Blangy-sur-Bresle et de Monchaux-Soreng assistent depuis quelques semaines. Après deux années d’études et d'immenses difficultés administratives, le Moulin de Penthièvre, témoin du passé meunier et industriel de la Vallée de la Bresle, tourne à nouveau !

Doté d'une magnifique roue à aubes en bois de plus de 3 mètres de diamètre (dont il aura fallu près d'une tonne et demie de chêne brut non traité pour remplacer les pales), ce sublime moulin, "au fil de l'eau", est un des très rares survivants de la campagne de destruction massive à laquelle se livrent la DDTM et l'EPTB de la Bresle au nom d'un abscons et dévoyé concept de "continuité écologique".

"E pur si muove !" : Et pourtant elle tourne ! comme avait dit en 1633 le physicien et astronome italien Galilée, véritable symbolede la victoire de la science sur l'obscurantisme administratif de l'époque.

La restauration du Moulin de Penthièvre, de sa roue, de ses vannages et de son mécanisme s'inscrivent à la fois dans un réel projet écologique, basé sur une énergie renouvelable, et dans le développement touristique du Domaine. Dans ce but, la prochaine étape sera la mise en route d'une centrale hydroélectrique qui servira à alimenter en électricité l'intégralité du Domaine de Penthièvre. Ce programme de réhabilitation s'est bien sûr effectué dans le plus total respect de l'eau et des bâtiments. Le Moulin, à l'instar du Château, est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Afin d'offrir à tous les amoureux des moulins, de l’histoire, de l’architecture et/ou de la nature l'occasion de s'impliquer dans ce magnifique projet, aux indéniables retombées touristiques et économiques pour les communes de Blangy-sur-Bresle et celles environnantes, voire pour la vallée de la Bresle tout entière, une Association des Amis du Domaine de Penthièvre sera créée prochainement. Les personnes intéressées sont, dès à présent, invitées à s'inscrire sur le site www.domainedepenthievre.fr.

5 commentaires:

  1. Bravo et merci pour ce bel exemple qui nous encourage à y croire. Surtout face à la possibilité d'éviter cette continuité des rivière que nous impose cette police de l'eau sectaires.

    RépondreSupprimer
  2. La roue est très belle comme la passe à poissons, a mince y en a pas....pourtant la Bresle est un cours d'eau à migrateurs. Energie verte oui, mais sans trop de contraintes quand même. La morale pour les autres comme d'habitude....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut mieux fermer sa bouche quand on y connait rien et que l'on ne maîtrise ni le vocabulaire technique, ni même les tenants et aboutissants de cette affaire! En effet, l'étude sur la "continuité écologique" du Moulin de Penthièvre a été réalisée par un cabinet d'études extrêmement sérieux et reconnu et rendue le 16 décembre 2017 et remise à la D.D.T.M. qui n'a émis AUCUN avis défavorable à son sujet. Or, après deux mois de silence, ce dernier vaut acceptation. les propriétaires du Moulin de Penthièvre, de fervents écologistes dans toute l'acception du terme, ont démontré scientifiquement et géographiquement que les poissons migrateurs transitaient par le cours principal et non par le bief privatif desservant le moulin. De plus, le concept abscons de "continuité écologique" est une création farfelue et destructrice des fonctionnaires de la D.D.T.M. et de tous ceux et celles qui vivent des subsides de l'Agence de l'Eau, qui ont détourné une directive européenne qui demandait seulement une "bonne qualité de l'eau" ! Tous ces fonctionnaires en mal d'occupation ont donc inventé un concept visant à ramener l'état des rivières, des lacs et des fleuves, à leur état originel d'il y a plusieurs millions d'années !! Une folie pure, d'autant plus que les dernières études canadiennes et américaines ont démontré que la présence de moulins en fonctionnement favorisaient le développement de la vie et des poissons dans les endroits où ils étaient implantés. De même pour la qualité de l'eau qui s'améliore par le brassage de l'eau qui ainsi est oxygénée... Le fameux rédacteur du commentaire du 5 novembre 2018 à 15:02, rivières libres, devrait étudier sérieusement le sujet au lieu d'écrire de telles inepties ! Pour conclure, le Moulin de Penthièvre est parfaitement en règle et ni la D.D.T.M, ni les autres organismes qui en dépendent, n'ont pu démontrer le contraire ! CQFD !

      Supprimer
    2. Vous qui connaissez parfaitement le site, quelle est la nature de l'ouvrage partiteur?

      Supprimer
  3. L'ouvrage est franchissable ?

    RépondreSupprimer