mardi 2 octobre 2018

Un recours des riverains ? Vite, cassons l'ouvrage pour rendre la situation irréversible...

Nous avions signalé une destruction non autorisée d'ouvrage hydraulique dans les Pyrénées-Atlantique, faite sur simple déclaration malgré plus de 400 m de profil en long modifiés. Alors que les parties prenantes ont été informées et que des recours sont déposés sur les autres chantiers problématiques, la fédération de pêche de ce département se hâte de détruire les ouvrages afin de rendre irréversible la situation. Une habitude apparemment pour ce lobby si bien intégré dans l'appareil d'Etat qu'il a toute confiance dans la protection et la compréhension des services préfectoraux à son endroit. C'est au tour de la chaussée Kaskoin Karrika d'être détruite. Vous avez dit "continuité apaisée" ? Subir un pouvoir arbitraire est déjà peu supportable. Subir un pouvoir arbitraire qui se prétend ouvert et conciliant dans sa propagande ne l'est plus du tout. La continuité écologique est en train de donner une image catastrophique des politiques publiques de l'environnement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire